coteaux.png facebook.png gplus.png twitter.png youtube.png lang_en.png

Portrait de la semaine : Beatrice et Sébastien Fillon

du Clos Du Serres


Retrouver du sens, tisser un lien étroit avec la nature, sculpter les paysages par le travail de la vigne, être acteur de son environnement, donner envie de le faire découvrir à travers ses vins… sont autant de raisons qui ont poussé Béatrice et Sébastien à changer de vie en 2006. Ils ont tout de suite aimé ce lieu dans son écrin sauvage préservé, son microclimat atypique et sa remarquable diversité de sols qui leur permettent de créer des vins joliment fruités, empreints de fraîcheur. Schistes, grès, galets, ruffes… composent une vraie mosaïque géologique dont ils soulignent la diversité par des vinifications parcellaires.
« En 2006, lorsque nous sommes arrivés sur ce qui allait devenir notre lieu de vie, il pleuvait des cordes, mais on devinait le plateau du Larzac au loin. Quelque chose nous disait qu’il y avait une belle énergie ICI. Le lendemain, sous le soleil revenu, la nature nous gratifiait d’un spectacle des plus sublimes : la couleur rouge et jaune des sols, le vert argenté des oliviers, le bleu du ciel… Ouah !!! Saint-Jean-de-La- Blaquière était proche des grands axes routiers et de Montpellier, le prix des vignes était à notre portée… En quelques heures, notre vie allait prendre un nouveau sens. Dans un premier temps, Sébastien a commencé seul pendant que je gardais mon job de cadre chez Décathlon. Puis, au bout de trois ans, j’ai moi aussi quitté la vie citadine pour développer la partie commerciale du domaine. Car faire du bon vin, c’est une première étape, mais il faut ensuite franchir la
deuxième : la vente.

En 2011, la construction d’un nouveau chai et de notre maison d’habitation dans un site isolé, à 400 m du village, constitue une étape forte. En ce lieu d’où l’on voit le plateau du Larzac, le Rocher des deux Vierges, le Gêbret (ancienne coulée volcanique de basalte), on ressent un état de plénitude. Le sentiment d’être au bon endroit. ICI, on voit arriver les orages en provenance du nord et le lendemain le beau temps qui vient du sud. On comprend cette influence sur nos vins. Construite en pierres du Gard dont la couleur rappelle celle des cailloux
qui recouvrent certaines parcelles, notre cave s’est parfaitement intégrée dans l’environnement. Le soir, quand le soleil se couche, les lames de la scie qui ont coupé ces pierres dessinent des arabesques. Ce matériau est vivant.

Depuis notre maison, largement ouverte sur la beauté des paysages grâce à de larges baies vitrées, on assiste à l’extraordinaire spectacle de la nature. Quand il nous arrive de traverser des moments difficiles, cet environnement apaisant nous aide. On s’en nourrit. Nous organisons des balades dans les ruffes jusqu’au Saut du
Poisson. Quand on plonge dans ces canyons, on est dans un autre monde. Les gens qui viennent nous rendre visite sont sous le charme. Comme nous !
Nous nous définissons comme des paysans qui sculptent la nature, des paysagers. Car être vigneron, cela va au-delà de faire son vin. Nous faisons partie de la vraie famille des vignerons des Terrasses du Larzac. Une famille unie. On a le sentiment de construire quelque chose tous ensemble. Le niveau qualitatif est très haut. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’appellation nous a été accordée aussi rapidement. ICI, personne n’est dans l’esbroufe. Nous profitons tous de l’énergie du collectif. »

Domaine Le Clos du Serres

Autres portraits vignerons

Portrait de la semaine : Frédéric Pourtalié

du Domaine de Montcalmès

  • Frédéric POURTALIE
  • Chemin du Cimetière
  • 34150 PUECHABON
  • Tél : 04 67 57 74 16
Lire le portrait

Auto-Portrait : Pascal et Léa Fulla

du Mas de l'Ecriture !

  • Pascal FULLA
  • 5 Rue de la Font du Loup
  • 34725 JONQUIERES
  • Tél : 06 80 15 57 72
  • Fax : 04 99 57 61 55
Lire le portrait

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.