coteaux.png facebook.png gplus.png twitter.png youtube.png lang_en.png

Auto-Portrait : Brigitte Servel

des Vignerons de St Félix-St Jean

" J'ai toujours été passionnée par mon travail ; au printemps quand les bourgeons poussent c'est une nouvelle vie qui va nous donner un nouveau vin, un nouveau défi. "
Je suis née et j'ai vécu dans un petit village où la vigne régnait. Pendant les repas, nous étions sept enfants, mon père qui était ouvrier agricole dans une grande exploitation viticole, nous racontait sa journée. Nous vivions au rythme des saisons, la taille, les labours avec les derniers chevaux… le mildiou, les vendanges.....Le jeudi et le samedi après-midi, nous allions vendanger avec ma sœur, nous prenions la même rangée car il ne fallait pas retarder la colle. Quelle fierté, à 10 ans, quand nous étions à l'arrière de la camionnette ! Comme les grands !
J'avais une chèvre, Marguerite, qui me suivait partout; nous courions dans les vignes, les ruffes cette terre rouge qui marquait tous nos vêtements. J'avais toujours un livre avec moi, je lisais, elle, elle broutait. Je connaissais toute la campagne, les plantes, les parfums, les fleurs. Une vrai petite sauvageonne.
A vingt cinq ans, alors que j'étais secrétaire de direction dans une petite entreprise, on a  proposé à mon mari de prendre en fermage  et de replanter une exploitation de 18 hectares. Il y a 30 ans c'était beaucoup pour lui tout seul alors je l'ai rejoint mais nous n'avions ni le matériel ni l'argent pour l'avance de trésorerie. Notre seul capital, notre courage et notre volonté d'exercer le métier qui nous plaisait : vigneron.
L'exploitation dépendait de la cave coopérative de Saint Félix de Lodez et la coopération correspondait à mon éducation. Quand on a grandi dans une famille nombreuse et pauvre, mettre en commun et partager, on le fait tous les jours.
Nous avons acheté progressivement des terres et nous les avons plantées. En 1988, une femme dans les vignes qui taillait, plantait, charruait il y en avait pas ou très peu ; j'ai été très vite acceptée par les vignerons de ma cave, un peu moins par les autres. Maintenant, les femmes sont presque aussi nombreuses que les hommes.
C'était dans les années 90, les AOC  venaient de naître, mais très vite nous avons constaté avec 3 de nos collègues vignerons que nous avions besoin de nous identifier. Notre terroir exceptionnel devait se démarquer et avoir sa propre appellation. Nous avons créé une association en 95 “ terroir ST Félix” qui est devenue “Terrasses du Larzac “ en 1998.
J'ai toujours été passionnée par mon travail ; au printemps quand les bourgeons poussent c'est une nouvelle vie qui va nous donner un nouveau vin, un nouveau défi.
Je regarde la montagne de Gibret avec sa croix, le mont Baudile et entre les deux le rocher des Vierges, et je me dis que j'ai beaucoup de chance de vivre ici, chez moi, de pouvoir y travailler et d'y voir grandir mes deux filles et j'espère leur avoir transmis toutes les valeurs que mes parents m'ont transmises.

Les Vignerons de Saint-Félix Saint-Jean

Autres portraits vignerons

Portrait de la semaine : Frédéric Pourtalié

du Domaine de Montcalmès

  • Frédéric POURTALIE
  • Chemin du Cimetière
  • 34150 PUECHABON
  • Tél : 04 67 57 74 16
Lire le portrait

Auto-Portrait : Jean Natoli et Peter Riegel

du Mas des Quernes

  • Jean NATOLI
  • Mas des Quernes
  • 1 bis, impasse du Pressoir
  • 34750 MONTPEYROUX
  • Tél : 06 61 08 22 02
Lire le portrait

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.