coteaux.png facebook.png gplus.png twitter.png youtube.png lang_en.png

Portrait de la semaine : Géraldine Combes du Mas des Brousses

Géraldine Combes du Mas des Brousses
« On n’a pas besoin d’aller au bout du monde, il est à notre portée »
 
Après avoir travaillé dans d’autres régions viticoles, et avec l’envie de réaliser un projet commun, Géraldine Combes, fille d’un vigneron des Terrasses du Larzac qui apportait ses raisins à la coopérative, et Xavier Peyraud, fils du domaine Tempier à Bandol, reprennent, en 1997, le domaine du père de Géraldine. Ils savent qu’ICI, il y a de beaux terroirs. L’idée de poursuivre l’oeuvre entreprise par le père représente plus qu’un projet de vigne, c’est un PROJET DE VIE : avoir un beau cadre de vie pour voir grandir ses enfants, être maître de sa vie.
 
 
« Je suis née à Puechabon, j’y ai vécu une enfance heureuse durant laquelle je grimpais dans les vieux chênes. Mon père était coopérateur, mais il vinifiait une petite partie de sa récolte à la maison. J’entends encore le bruit du pressoir hydraulique. Lorsque je ne suis pas dans les vignes, je marche dans la garrigue avec mes enfants. Toutes ces bonnes odeurs qui chatouillent nos narines nous procurent un grand bienfait. Cueillir des giroles est également un plaisir sans cesse renouvelé. On ne s’en lasse pas. On s’amuse à se cacher des autres cueilleurs pour qu’ils ne découvrent
pas notre trésor, mais… c’est un leurre. On connaît tous « le bon coin » de l’autre. On fait semblant. Cela a un côté excitant.
Durant le mois d’août, ce sont les scènes d’avant orage qui nous offrent un magnifique tableau : le ciel plombé, le vert des oliviers dont les branches aux reflets argent s’agitent sous l’effet du vent. C’est aussi la période où l’on part à la recherche des mûres bien juteuses avec lesquelles on fait des confitures. Au printemps, je déguste le spectacle qu’offrent les jeunes pousses de micocouliers.
Elles forment des boules qui scintillent dans la lumière du matin.
Lorsque je reviens de Montpellier, puisque, forcément, il m’arrive de me rendre à la « capitale », et que j’emprunte la route qui passe par le Pont du Diable puis Saint-Jean-de-Fos, je vois défiler les chênes, les parcelles de vignes éparpillées au milieu de la garrigue en contrebas qui dessinent un tapis de dentelles. Je me dis que, quand on a la chance d’être à proximité de lieux aussi exceptionnels que Saint-Guilhem-le- Désert ou le Cirque du Bout du Monde, on n’a justement pas besoin d’aller au bout du monde. Il est là, à notre portée. »

MAS DES BROUSSES
14 route de Lavène
34150 PUECHABON
Tél./Fax : 04 67 57 33 75
www.masdesbrousses.fr
combesgeraldine@orange.fr

 

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.